Comment se dépasser face aux épreuves ? Très belle leçon de vie.

Parfois, nous sommes tellement dépassés par les évènements, que nous oublions de remercier Dieu chaque jour de nous avoir laisser en bonne santé.

Notre belle religion, l'Islam nous apprend pourtant beaucoup de choses.

Je vais vous raconter ce qui m'est arrivée la semaine dernière. Ça m'a tellement touché que j'avais envie de le partager avec vous mes sœurs.

Il y a quelques mois de cela, mon amie et voisine Sonia a déménagé suite au décès de son fils Allah y rahmo. Une autre famille est venue s'installer dans l'appartement de ma chère Sonia. Ce n'est pas n'importe quelle famille. J'ai été tout de suite épatée par leur courage et leur gratitude.

La toute première fois, j'ai croisé dans le Hall de l'immeuble uniquement le mari, en chaise roulante, qu'Allah lui accorde la guérison.

Quelques semaines plus tard, je croise cette fois-ci son épouse, sur chaise roulante également. Allah y chaffiha. Elle était enceinte à cette période, pratiquement à terme, et avec un enfant en bas âge (1 an à peu près).

Déjà la, première claque pour moi. Je me suis dit " mais comment elle fait ? " Moi qui marche sur mes deux jambes, enceinte, j'étais épuisée. J'avais du mal à bouger et surtout je râlais souvent.

"je suis fatiguée, vivement que j'accouche etc "

Ce qui m'avais déjà épaté, c'était sa façon de gérer cela. Elle me paraissait apaisée.

Je l'ai à nouveau croisée quelques semaines plus tard avec son nouveau-né cette fois-ci. Elle revenait de la supérette, son bébé dans les bras (avec le porte-bébé) et elle, qui conduisait sa chaise toujours avec une facilité soubhannAllah.

Pour info, j'habite un immeuble du 3ème arrondissement de Lyon, mais pour arriver au bas de la porte il faut passer par deux portes avec digicodes et un ascenseur avec code également (Alcatraz quoi ! ) Autant te dire que quand tu es chargé c'est super lourd !

Quand je vois ça, je me dis pourquoi on se plaint ? J'étais en train de m'imaginer à sa place, me levant la nuit (je ne sais pas comment j'aurais fait d'ailleurs) pour donner le biberon à mon fils.

Allah nous a donné la santé mais on oublie de regarder ceux qui ont du mal à avancer à cause de différentes maladies. Nous pleurons car nous avons du mal à gérer nos journées et pourtant nous sommes en bonne santé.

Un jour, je suis allé faire des courses avec mes 5 enfants (c'est très rare mais cela arrive lol). Il faisait beau ce jour-là, j'avais donc également pris le petit vélo de mon dernier et la trottinette de mon avant dernier enfant.

Au retour, j'ai récupéré mon mari au travail et nous sommes rentrés.

En arrivant le soir au sous-sol de l'immeuble pour garer la voiture, nous croisons nos voisins également en voiture. Le mari de ma voisine, bien qu'en chaise roulante peu prendre les béquilles pour aller d'un point A à un point B sur un court trajet et peu également conduire (voiture automatique).

Il sort donc en premier avec l'aide de ses béquilles, les 2 chaises roulantes du coffre, donne la chaise à son épouse pour qu'elle puisse s'installer. Bref une organisation militaire machaAllah que Dieu les préserve.

A chaque fois que je les croise, je suis très admirative face à leur courage.​

Pendant que je sortais les vélos de la voiture ma voisine vient me saluer avec son fils. Elle me demande si j'étais allé au parc avec les enfants. Je lui ai répondu que non, j'étais simplement aux courses.

Elle voit mes 5 bambins sortir de la voiture et me dis :

" Qu'Allah te les préserve ma soeur, si tu as besoin d'aide n'hésite pas "

Alors là, j'avais juste mes larmes pour pleurer. Comment vous dire ? Elle a eu de la peine pour moi !

C'est moi qui aurait dû la devancer en lui disant cette phrase. C'est ce que j'ai fait d'ailleurs mais là, seconde claque !

Son petit dernier à 7 mois aujourd'hui et l'ainé 21 mois. Ils sont tout petits machaAllah et pourtant, ils gèrent leurs enfants seules.

Quelques jours plus tard, elle me monte une belle assiette de gâteau que je vous montre en photo. Ils étaient très bon d'ailleurs.

La période de Ramadan approche à grand pas. Et là j'ai juste envie de vous dire mes soeurs : Et si on pensait un peu plus aux autres ? aux personnes qui vivent le quotidien en grande difficulté ?

Peux-ton arrêter de penser à nous quelques instants dans la journée et aller aider nos voisins, nos familles etc...

Je suis sûr que vous aussi, dans votre entourage vous avez des personnes qui ont un réel besoin de soutien, ne serait-ce qu'un soutien moral.

Alors mes sœurs, aujourd'hui, grosse pensée pour toutes ces personnes. Qu'Allah apporte la guérison aux malades et qu'Allah les soutienne dans cette épreuve.

Remercions Allah, chaque jour qui passe de nous laisser en bonne santé.

N'oubliez-pas, dans le ebook Ramadan, vous pouvez, vous aussi organiser vos journées pour apporter un peu de soutien tous les jours aux personnes en difficultés.

Qu'Allah vous préserve mes sœurs.

Naima

 

 

4 Commentaires

  1. Maud 13 mai 2017 at 20 h 06 min

    Assalamou alayki oukhti
    Ma shâ ALLAH quelle belle histoire,pleine d’enseignements
    barak Allahu fiki,je vais la partager

    1. Haddad naoures 9 janvier 2018 at 23 h 29 min

      0751315844 moi aussi je suis de Lyon contacte moi je veux te parler

  2. ummimarwani 5 septembre 2017 at 10 h 42 min

    as salamu 3alayki

    quallah ta3ala facilite à tes nouveaux voisins leur quotidien

    et oui cest parfois en voyant d’autres personnes dans la difficulté (mobilité réduite par exemple) qu’il faut relativiser sur nos petits bobos et qu’il faut prendre conscience de notre bonne santé en remerciant allah ta3ala dans n’importe circonstance

    prions pour avoir la santé

Laisser un commentaire