Note : cet article a été rédigé par Oum Yahya du blog Tajweed Academy, sur lequel elle t’apprend à renouer avec le Coran et à maîtriser les règles de psalmodie.


Encore une fois le mois du Ramadan arrive à grands pas.
Il est à notre porte et on a du mal à croire que le temps est passé si vite !

C’était hier à peine.
On fêtait l’Aïd avec nos proches et on se disait que cette année serait différente.
Qu’on porterait plus d’attention à la parole d’Allah et qu’on en ferait une priorité dans nos vies cette année.

QUI A DIT QUE LE MÉNAGE ÉTAIT
UNE CORVÉE ?

Reçois GRATUITEMENT tes 7 étapes SIMPLISSIMES
pour avoir une maison propre et rangée
(SANS Y PASSER UN TEMPS FOU)

Seulement voilà.
Presque une année s’est écoulée et une fois de plus, on s’est laissées dépasser par notre quotidien.
Nos obligations et toutes ces petites choses, pas prioritaires, mises bout-à-bout, “mangent” littéralement notre temps, minute par minute, heure après heure, jour après jour et mois après mois.

On s’est laissées emporter par le tourbillon de cette vie, qui ne nous laisse aucun répit, malgré toute notre bonne volonté et nos bonnes intentions.

On sait toutes que notre temps sur cette terre est compté.
Chaque jour qui passe nous rapproche de notre fin.
Et malheureusement, on ne sait pas quand elle arrivera.
En d’autres mots, on n’a aucune idée du temps dont on dispose encore pour faire une différence sur notre balance et accomplir le bien.

En tant que musulmane, la lecture du Quran devrait être au centre de notre vie.
Elle devrait à la fois rythmer et éclairer nos journées, et ses nombreux bienfaits ne sont plus à démontrer.

Elle permet de se rappeler de Notre Créateur, de se rapprocher de Lui, de méditer sur les nombreux bienfaits qu’Il nous a accordés.

Comme nous l’a dit Ibn Taymiyyah rahimahu Allah :

“Je n’ai rien vu qui nourrisse l’esprit et l’âme, qui protège le corps et garantisse le bonheur plus que la lecture du Livre d’Allah”.

À notre époque, on ne compte plus les dépressions et autres burnout, y compris dans notre communauté. Alors que pourtant, la clé se trouve sous nos yeux, en train de prendre la poussière sur les étagères de nos bibliothèques…

Combien d’entre nous vont chercher des solutions dans les thérapies et les livres de développement personnel, moi la première ?

Notre éducation et la société dans laquelle nous vivons ne nous ont malheureusement pas aidées à placer le Quran au centre de nos vies.
C’est donc à nous qu’il revient de tout faire pour y remédier.

C’est en partant de ce constat l’année dernière que j’ai décidé de lancer les programmes de Khatma (lecture complète) du Quran autour du mois de Ramadan.
Pour que plus aucune d’entre nous ne regrette que le mois de Ramadan soit passé et que rien n’aie changé dans sa vie et dans sa relation au Quran.

Ces programmes ont rassemblé près d’un millier de soeurs, qui se sont toutes surpassées.
Nombreuses d’entre elles ont pu clôturer la lecture du Quran pour la première fois pendant le mois de Ramadan 2017 Allahumma barik.

Face à ce succès et à la demande grandissante des soeurs pour avoir des challenge à relever, j’ai décidé de renouveler le programme cette année.
J’ai donc le plaisir de t’annoncer l’ouverture du “Bootcamp Ramadan”, qui se fera sur une durée minimale de 90 jours (et peut-être même plus si affinités !).

Le Ramadan étant le mois du Quran, c’est une bonne opportunité pour prendre de nouvelles habitudes et tout faire pour les conserver au long de l’année.

En attendant que ça commence, je vais partager avec toi 5 conseils qui t’aideront à atteindre ton objectif par la permission d’Allah.

Ces conseils sont tout droit tirés de mon expérience personnelle, de mes échecs et des leçons que j’en ai tirées au cours des années écoulées.

 

 

1. Fixe-toi des objectifs réalistes

 

C’est vrai que quand on commence un challenge ou qu’on prend une bonne résolution, on a tout de suite envie de tout déchirer et on se fixe des supers objectifs à atteindre.

Seulement voilà.
Quand un bébé commence à marcher, il y va tout doucement, en apprenant d’abord à tenir debout en prenant appui.
Puis, quand il prend de l’assurance, il se lève sans appui.
Et quand il se sent suffisamment à l’aise, il fait son premier pas.
Et ainsi de suite, quand il se sent en confiance, il enchaîne le deuxième pas puis le troisième après un moment.
Quand il maitrise la marche, il s’essaie à la course…

Eh bien pour toi, ce sera pareil !
Tu ne vas pas commencer à courir alors que tu ne sais pas encore tenir en équilibre !!

De la même façon, tu ne seras pas capable de lire un Juz’ quotidien si tu n’as jamais lu le Quran, ou si tu ne fais que lire une petite sourah par ci par là !
C’est le meilleur moyen de te convaincre que tu n’es pas capable et de laisser tomber pour un bon moment.
Or, c’est tout ce que je voudrais éviter pour toi ma soeur !!

Donc fixe-toi un objectif réaliste, par rapport à ton rythme et à ton aisance de lecture, que tu pourras tenir sur la durée et que tu pourras lire quelles que soient les circonstances de ta journée.

Ça peut être 1 page, 2 pages ou 10 pages.
Ça dépendra vraiment de ton niveau de lecture et de l’organisation de tes journées.
Et ça, tu es la seule à pouvoir le définir.

Dans tous les cas, si tu ne tiens pas sur la longueur, et que tu abandonnes en cours de route, il est fort probable que ton objectif était trop ambitieux pour toi.
Dans ce cas, il n’y a aucun mal à ce que tu le revoies à la baisse, jusqu’à ce que tu trouves ton rythme de croisière, in chaa Allah.

Garde bien en tête que ce n’est pas une course, et qu’il vaut mieux lire peu tous les jours que beaucoup et d’arrêter au bout d’un certain temps comme l’explique le hadith suivant :

 

« (…) Ne vous surchargez point ainsi car on ne vous a imposé que ce que vous pouvez supporter. Par Allah, Allah ne se lasse pas de vous récompenser jusqu’à ce que vous vous lassiez de faire des œuvres de bien. »

Aïsha conclut alors : « Les pratiques religieuses les plus agréables aux yeux du Prophète  étaient celles accomplies avec régularité. » – Rapporté par Al Bukhari et Muslim.

 

2. Ne t’arrête jamais, quoiqu’il arrive

 

Ça t’est déjà arrivé de décider de reprendre le sport ?

Tu es super motivée, tu achètes le survêt’, les basket, le t-shirt, la bouteille d’eau, la petite serviette, et même un programme de coaching pour mettre toutes les chances de ton côté.
Tu fais quelques jours, c’est dur, mais tu décides de t’accrocher. Puis une semaine, deux, et arrive un imprévu : maladie d’un proche, vacances, décès dans la famille…

Et là, tu te dis que tu vas mettre ton programme sportif en pause, parce que tu as pas la tête à ça.
Tu reprendras là où tu t’es arrêtée dès que tu auras l’esprit tranquille in chaa Allah.
Et puis tu reviens à ta petite routine, mais ton survêt’ et tes baskets sont toujours dans le placard, tu n’arrives pas à reprendre.

Tu te dis que si tu n’y arrives pas, c’est que tu n’as aucune volonté/motivation et que finalement c’est peut-être pas fait pour toi…
Et les jours, mois, années passent, sans que tu aies pu reprendre ton activité sportive. Tu ne comprends pas, car tu avais pourtant bien commencé la première fois.

Pour le Quran, c’est juste pareil.
Il peut s’écouler plusieurs mois avant que tu te rendes compte que tu ne l’as pas ouvert.
Tu te sens alors coupable de ne pas avoir assez de volonté, puis ta foi en prend un coup.

Pour y remédier, je te conseille de ne JAMAIS t’arrêter de lire.
Mais vraiment JAMAIS.
Ça rejoint le premier point car pour pouvoir tenir tes objectifs, tu dois pouvoir les réaliser quelles que soient les conditions et quel que soit le temps dont tu disposes.

Si on y réfléchit bien, on peut TOUJOURS trouver 10 à 15 minutes par jour pour lire le Quran, que ce soit le matin, le soir, la journée.

Il est possible de réduire notre temps de distraction (emails, réseaux sociaux, TV, lecture…) ou même d’utiliser les temps morts (salle d’attente, transport en commun, trajets en voiture (bien sûr si tu es passagère lol)) pour faire notre lecture quotidienne.

Et il y a un autre sujet qui est problématique pour nous les femmes quand il s’agit de la lecture du Quran…
C’est la période des menstrues.
Elles sont plus ou moins longues pour chacune.
Mais en moyenne si tu comptes une semaine par mois, ça représente un quart de notre temps, ce qui est juste ÉNORME !! Donc passer tout ce temps sans lire la parole d’Allah, c’est très difficile pour maintenir l’habitude de lecture.
Personnellement, j’ai eu du mal pendant de nombreuses années avec ça.

Mais quand j’ai vu que ça impactait ma foi, j’ai tout simplement pris la décision de continuer à lire (mais uniquement sur tablette) pour ne pas arrêter mon programme.
Bien m’en a pris, car c’est maintenant beaucoup plus facile pour moi de tenir le rythme.

Le plus important est vraiment de garder l’habitude de la lecture quoiqu’il arrive dans ta vie.
C’est d’ailleurs quand on en a le plus besoin qu’on arrête, ce qui est complètement paradoxal subhan Allah (lors d’épreuves par exemple).

 

3. Ne te lance pas seule dans l’aventure

 

C’est bien connu.

“Seule on va plus vite, ensemble on va plus loin !”.

Pour reprendre l’exemple du sport, c’est beaucoup plus agréable d’aller à la salle de sport avec une copine.
On fait le trajet ensemble, on se motive, elle nous remonte le moral quand on a un coup de mou, et vice versa.

À moins d’être VRAIMENT super motivée, on a toutes besoin de quelqu’un pour nous accompagner dans les activités qui demandent un effort particulier.

Pour ma part, que ce soit pour la lecture du Quran ou pour son apprentissage, j’ai toujours mieux réussi quand je faisais partie d’un groupe de motivation.
Et aussi loin que je regarde, depuis l’époque des forums il y a plus de 10 ans, j’ai toujours recherché la compagnie parmi mes soeurs fiLlah pour les apprentissages et la motivation.

C’est dans la nature de l’humain.
Il a besoin de lien social.
Et quelle meilleure compagnie tu pourrais trouver, que des soeurs ayant le même objectif que toi dans la lecture du Quran ?

Notre religion nous incite à rester en groupe et à faire partie de la Communauté pour avancer ensemble dans le bien.

C’est ce que je te propose dans le Bootcamp, car je sais à quel point c’est difficile de se sentir seule et isolée.
Par le passé, j’ai créé plusieurs groupes pour différents challenges et apprentissages.
Et ils ont toujours remporté un vif succès, wal hamduliLlah.

Ce serait dommage de se priver des facilités que nous offrent les nouvelles technologies en ne les utilisant pas pour de nobles objectifs tels que la lecture du Quran.

JE RÉSERVE GRATUITEMENT MA PLACE !

4. Rends des comptes


En ce qui me concerne, je n’ai jamais réussi à avancer dans mes apprentissages si je n’avais pas une enseignante à qui rendre des comptes.
J’ai toujours eu besoin de quelqu’un qui me suive et me demande de lui montrer mon évolution, et de me surpasser pour réussir aux différents examens.

À chaque fois que j’ai tenté d’apprendre seule, j’ai eu du mal à être régulière.
J’ai toujours eu besoin de deadlines et d’être poussée pour avancer. Et c’est vrai aussi loin que je me souvienne dans ma scolarité et ma vie personnelle subhan Allah.

On est peut-être pas toutes pareilles.
Mais je pense que de devoir pointer régulièrement, et passer des examens aide vraiment à structurer ses apprentissages et à organiser son temps pour atteindre ses objectifs.

Les groupes de pointage quotidien ont fait leur preuve et c’est pourquoi je les intègre au Bootcamp de cette année bi idhniLlah.
En t’engageant à venir pointer chaque jour, en ayant des personnes qui t’encouragent à venir le faire, tu rassembles toutes les cartes de ton côté pour atteindre tes objectifs plus facilement.

 

5. Fixe-toi un horaire pour ta lecture

 

Un autre problème que je retrouve souvent.
Que ce soit pour la lecture du Quran ou pour les autres adorations/activités : c’est le manque de structure et d’organisation.

Quand un enfant va à l’école, on le couche tous les soirs à la même heure pour qu’il aie une bonne nuit de sommeil, et qu’il puisse se lever à l’heure le matin.
Et après quelques jours ou semaines, il prendra l’habitude de se coucher à la même heure et ce sera une routine facile à suivre.
Mais si tu le couches un soir à 19h, le lendemain à 22h, et ensuite à 20h, son corps ne comprendra pas et surtout, tu auras du mal à le réveiller le matin pour qu’il aille à l’école.

En tant qu’adultes, on est exactement pareilles.
Et si on veut arriver à maintenir une routine, encore faut-il la définir et s’y tenir…

Donc mon conseil, c’est de lire le matin avant ou après la prière du Fajr, selon son heure et ton emploi du temps, et de conserver cette habitude chaque jour.
Je t’assure que ça fera la différence dans ta journée car quelle meilleure façon de la démarrer qu’avec la parole d’Allah ? 

Maintenant, si tu ne peux vraiment pas le faire, ou que tu prends trop de temps pour faire ta lecture du jour, tu peux soit morceler et lire en plusieurs fois (avant ou après chaque prière par exemple) ou alors lire le soir avant de te coucher.
Le plus important, c’est de trouver une routine qui te convient et de t’y tenir quoi qu’il arrive.

Et si un jour, ton quotidien est chamboulé, alors fais tout pour rattraper ta lecture avant la fin de la journée pour ne pas prendre de retard sur ton planning.
Ce qui nous ramène au conseil #2 : Lire chaque jour sans jamais t’arrêter !!

Voilà ma soeur, j’espère que ces conseils te seront profitables, et je suis sûre que tu seras parmi nous pour le départ du Bootcamp Ramadan ! 

J’ai préparé une infographie qui reprend les 5 conseils, que je t’invite à télécharger ICI pour toujours l’avoir sous les yeux, et mettre toutes les chances de ton côté pour mettre en place une routine de lecture du Quran.

Qu’Allah te facilite et te compte parmi les gens du Quran !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This


Reçois GRATUITEMENT tes 7 étapes SIMPLISSIMES pour avoir une maison propre et rangée
(SANS Y PASSER UN TEMPS FOU)